9 - Sémantique Générale et cartes sémantiques

Publié le par Non-A

 

Si vous venez pour la première fois sur ce blog, nous vous conseillons de commencer par la lecture du premier article à avoir été publié "Présentation de la Sémantique Générale", à l'adresse http://semantique-generale.over-blog.com/article-3980484.html , puis de lire les suivants dans l'ordre inverse dans lequel ils apparaissent dans la liste des articles.

La Sémantique Générale use d’un vocabulaire spécifique dans lequel certains mots n’ont pas le même sens que dans le langage courant, ce qui peut provoquer des erreurs de compréhension. L’un de ses objectifs étant d’optimiser l’utilisation du langage de ceux qui la pratiquent, on risque ainsi d’obtenir l’inverse du but recherché.

-------------------------------------------------------------------

L’UTILISATION DES REPRESENTATIONS VISUELLES (GRAPHIQUES, CARTES, DIAGRAMMES) SELON KORZYBSKI

Dans la douzième conférence du séminaire d’Olivet College en 1937, Korzybski parle de l’importance de la vision dans le traitement de l’information. Pour lui, l’œil est le prolongement du cerveau et, en tant que tel, ne peut en être séparé . Il est une excroissance du cerveau et, d’un point de vue sémantique, il ne peut en être considéré comme un organe distinct, ce qui n’est évidemment pas le cas d’un point de vue anatomique.

L’intérêt de cette approche est l’usage qu’on peut en faire pour un traitement plus efficace - parce que plus direct - de l’information, sans passer par un discours qui oblige le cerveau à décoder la syntaxe pour avoir accès au sens.

On peut penser que c’est le même raisonnement qui a donné lieu, beaucoup plus récemment (au début des années 70), à la conception de ce qu’on appelle en anglais " mind mapping ", soit en français " schémas heuristiques ", " cartes conceptuelles ", " cartes sémantiques " ou " sémacartes ", qui sont des méthodes d'organisation des idées, sous forme de dessin ou d'arborescence permettant de réaliser une représentation graphique de ce que l'on a appris ou retenu sur un sujet.

 

EXTRAIT DE LA DOUZIEME CONFERENCE DU SEMINAIRE D’OLIVET COLLEGE (1937) :

Traduction d'Isabelle BAUDRON (texte intégral de la traduction des notes du séminaire sur la page
http://semantiquegenerale.free.fr/Articles/Olivet-foreword.html
Version imprimée : http://www.inter-zone.org/catalbooks.html )

" Grâce à l'embryologie (souvenez-vous que tout ce que je dis maintenant est élémentaliste) nous savons que l'œil n'est pas un organe des "sens". En embryologie nous commençons par une petite masse de chair qui se trouve dans notre système nerveux; ensuite nous la voyons s'allonger. De masse de chair elle s'allonge pour former l'œil. L'œil n'est pas un soi-disant "organe" mais il se trouve être directement une partie du cerveau. II n'existe rien de tel que ce que nous appelons le "nerf optique". II y a seulement un appareil optique qui connecte directement la partie extérieure du cerveau, qui est l'œil, avec le reste du cerveau. Ceci ne s'applique cependant pas à vos autres organes des "sens". C'est une des raisons pour lesquelles dans notre civilisation occidentale toutes nos sciences ont été en fin de compte élaborées sous la direction de l'œil. Tous nos instruments d'exploration sont conçus en direction de l'œil. Même si nous traitons de l'ouïe nous essayons d'amener les instruments sous le contrôle de l'œil. La partie extérieure du cerveau réel est notre œil. C'est pourquoi le meilleur apprentissage se fait à travers l'œil, et pour cette raison, la soi-disant "visualisation" est le principal facteur de l'adaptation; pourquoi les soi-disant formes les plus élevées de la "pensée" humaine sont-elles issues de la "pensée" visuelle ? Tout simplement parce qu'à travers la visualisation nous traitons directement avec le cerveau. Par exemple il se révèle que les animaux ont l'esprit beaucoup plus orienté en fonction de l'ouïe que de la vue. Et nous, qui possédons le niveau le plus élevé de l'intelligence, avons si souvent l'esprit visuel". Un garçon extensionnel aura l'esprit "porté sur la vue", Un garçon intensionnel aura l'esprit "porté sur l'ouïe". A travers l'extension nous effectuons toutes nos formulations en fonction de l'œil en termes d'ordre, en termes d'inclusion des parties dans un tout. C'est-à-dire que nous utilisons des méthodes topologiques. "

…/…

" Auparavant nous avons parlé de l'œil et du système nerveux, et nous avons dit que l'œil est une partie du cerveau. Vous pouvez réaliser maintenant qu'une relation de n'importe quelle type peut être visualisée si nous savons comment le faire. N'importe quelle sorte de relation peut être formulée en fonction de notre œil comme une représentation visuelle. Autrement dit, en reformulant les vieilles notions dans un langage structurel comme des faisceaux de relations, statiques ou dynamiques, nous obtenons des formulations qui peuvent être rendues visuelles. Nous avons des moyens d'influencer directement le cortex et le cerveau, parce que nous avons affaire à l'œil qui est lui-même une partie du cerveau. Autre avantage : il devient maintenant possible d'enseigner certaines choses qu'il était pratiquement impossible d'enseigner avec l'ancienne orientation. J'expliquerai cela en me basant sur ce diagramme appelé différentiel structurel. Il y a un bon diagramme qui le représente dans mon livre, "SCIENCE AND SANITY", et il doit être étudié. Ce différentiel structurel ici représente les différences structurelles et l'ordre naturel d'évaluation. Bon nombre de mes amis considèrent ce structurel différentiel comme une de mes lubies, mais certains de mes meilleurs étudiants comprennent qu'il est impossible de tirer un bénéfice complet de l'extentionnalisation sans jouer réellement avec des diagrammes et des cartes comme celles-ci. C'est un aspect fondamental de l'extentionnalisation, parce qu'il affecte le thalamus aussi bien que le cortex.

Tout passe par le thalamus, y compris l'œil. D'où l'importance de travailler avec des cartes et des diagrammes et des modèles. " (Fin de citation).

NB : certaines phrases du texte original ont été mises intentionnellement en italiques pour cet article.

Pour s’informer sur les " schémas heuristiques ", voir la page http://www.creativite.net/mindmap-schema-heuristique-topogramme-9/.

Pour approfondir la notion de " sémacarte ", voir le blog http://neocogit.blogspirit.com/ et la liste de discussion qui travaille sur ce thème : http://fr.groups.yahoo.com/group/semacarte/

Publié dans semantique-generale

Commenter cet article

so.penible.animation 14/10/2006 22:34

Je connais un logiciel qui réalise des cartes heuristiques : il s'appelle FreeMind :http://freemind.sourceforge.net/wiki/index.php/Main_PageC'est un logiciel libre, multi-plateforme. Son utilisation est extrêmement simple. Voici, d'autres références illustratives :http://www.framasoft.net/article2894.htmlhttp://www.framasoft.net/article3854.htmlhttp://www.petillant.com/article229.htmlhttp://linuxfr.org/2004/07/27/16911.html